HUMIDITÉ DANS LA MAISON

Soumis par stevesohier le sam, 20/10/2012 - 10:13

Tandis que certains luttent à longueur d'année contre l'humidité dans leur intérieur, d'autres au contraire voudraient éviter l'air sec et ses désagréments. En réalité, pour un maximum de confort, votre maison doit connaître un taux d'humidité entre 40 % et 50 %.

L

On entend par "humidité" la quantité de vapeur d'eau qui se trouve dans l'air ambiant. Cette vapeur peut être produite par la respiration et la transpiration des êtres vivants (hommes, animaux, plantes) et par nos activités quotidiennes (cuisine, douches, lessive...).

Cette vapeur d'eau est due à la condensation (4 personnes en produisent plus de 20 litres quotidiennement). Mais l'humidité vient aussi de l'infiltration dans la maison de l'eau extérieure contenue dans le sol ou dans l'air.

Il convient donc de bien isoler sa maison pour éviter que l'eau de pluie ne rentre par une fissure ou une fenêtre, ou bien que l'eau du sol pénètre par remontées capillaires. En effet, avec un taux supérieur à 50%, la maison est considérée trop humide et devient le terrain propice aux bactéries, allergies, maladies de toutes sortes, mauvaises odeurs, linge humide, décollement de papier peint...

Pour lutter contre l'humidité, il existe des absorbeurs sous formes de bacs contenant des cristaux. L'humidité ambiante est absorbée par cette matière active qui, une fois saturée d'humidité, fond et se transforme en saumure. Il existe aussi des appareils électriques qui "aspirent" l'humidité : ils sont plus rapides, plus efficaces mais moins économiques (prix de l'appareil et consommation électrique).

L'humidité due aux remontées capillaires peut être évitée en effectuant, à la base du mur, un forage à injection, qui consiste à injecter dans le mur de la résine hydrophobe stoppant net la remontée de l'eau. 
Dans tous les cas, il est essentiel de ventiler régulièrement les pièces en ouvrant les fenêtres. Dans les pièces qui sont démunies d'ouvertures vers l'extérieur, il peut être nécessaire de créer une ventilation mécanique.

A l'inverse, une mauvaise ventilation, les chauffages électriques ou l'air conditionné sont souvent responsables de lachute du taux d'humidité dans l'air. Si ce taux est inférieur à 30 %, un humidificateur est nécessaire pour aider notre système respiratoire.

L'humidificateur à air froid convient aux grandes pièces mais aussi aux pièces qui accueillent beaucoup de plantes.
L'humidificateur à air chaud tend, quant à lui, à réchauffer l'air ambiant. On l'utilise dans la chambre d'un nouveau-né (la vapeur est stérile), dans une pièce difficile à chauffer et en cas de maladie (rhume, grippe...).. En effet, l'air sec irrite davantage les voies nasales et la gorge. La vapeur chaude, en saturant l'air d'humidité, soulage ce type de désagrément.

une vmi (ventillation mécanique par insuflation avec régulation hygrométrique), résoudra tous vos probléme sans aucune manipulation, idéale pour la rénovation.


Installez l'appareil sur une surface plane et solide (sans moquette ou tapis).
Maintenez le taux d'humidité entre 40 % et 50 %.
Entretenez régulièrement votre appareil.

 

Demandez-nous un devis gratuit

Exposez-nous votre projet. Un spécialiste se rendra chez vous et trouvera une solution à votre problèmatique. Tous nos devis sont gratuits et sans engagement.

Rendez vous sur la "page devis" pour nous transmettre votre demande.

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8
sfy39587stf03
sfy39587stf04